Pause Play
Pause Play
Balade Plaisir Tuk Tuk

Envie de vous déplacer autrement ? Les Tuk Tuk sont à votre disposition tout l'été pour profiter de balades entre la ville haute et la ville basse. Les navettes circulent...

Petit Train Touristique 2020

Le petit train touristique de Longwy fait son grand retour dès ce dimanche 5 juillet ! Une balade touristique pour petits et grands à ne pas manquer ! Départ Place Leclerc...

Distribution de masques – formulaire en ligne

La Municipalité a commandé auprès du Conseil Départemental 54 des masques en tissu certifiés AFNOR. Chaque Longovicien peut disposer gratuitement d’un masque...

Formulaire de contact
Paiement
Vous êtes ici : L'actualité de la ville

Conseil Municipal

Actu du : 01-06-19  > Toutes les Actualités
Le Conseil Municipal s’est réuni le mercredi 29 mai avec 13 points à l’ordre du jour.

Cependant, lors de la précédente séance du Conseil le 26 février 2019 dernier, E.JACQUE a interpellé le premier magistrat de la commune sur trois points que l’élu d’opposition a relayés sur les réseaux sociaux. Le maire de Longwy a donc donné, en début de séance et comme il s’y était engagé, des précisions sur ces trois sujets.

1 / E. JACQUE : « ... un nouvel emprunt de 2,5 millions € ( en sus des 17 millions € de dettes ) sera finalement contracté afin d’équilibrer le budget investissement ... »
Il est exact que la commune a contracté un emprunt de 2,5 Millions € pour financer une partie des investissements 2019 ( 8 Millions € ) après avoir redressé les finances communales. Le maire de Longwy a ainsi rappelé le montant de la dette - au 1 janvier 2014 - laissée par E.JACQUE après 6 années de mandat : 21 085 858 €. Il indique que, en mars 2020, l’équipe issue des futures élections municipales, trouvera une dette au 1 janvier 2020 d’un montant de 18 778 774 €.

Chacun pourra alors constater que la majorité actuelle aura désendetté la commune de - 2,3 Millions €.

2 / E. JACQUE : « ... cela, sans compter, c’est une première, un nouvel emprunt contracté par l’EPGML de 2 millions € ... »
Cette affirmation est un mensonge. Depuis 2014, l’Établissement Public a effectué un seul emprunt de 600 000 € pour rénover la résidence autonomie Rameau à Longwy Haut où sont accueillies 32 personnes âgées. Ce seul emprunt de la mandature a été cautionné par la ville de Longwy lors de sa séance du 19 décembre 2018, point qu’E.JACQUE n’a pas voté ( il avait déjà quitté la séance du Conseil ).

3 / E. JACQUE : « ... le maire a même botté en touche lorsqu’il s’est agit de répondre à nos questions sur le déficit constaté d’environ 1 million € à la maison de retraite Saint Louis ... »
Cette nouvelle affirmation est encore un mensonge et le maire de Longwy, par ailleurs Président de l’EPHAD Saint Louis, l’a également démenti. En effet, lors du dernier Conseil d’Administration de la maison de retraite tenu au mois d’avril, le Directeur - qui a le pouvoir exécutif - a présenté le résultat net positif de l’exercice comptable 2018 : + 108 097 € malgré une situation compliquée comme dans tous les EPHAD de France.

Au final, le maire de Longwy a regretté l’intention volontaire de diffuser de fausses informations et précisé que tous les chiffres qu’il a mentionnés dans son propos sont vérifiables auprès du Trésor Public.

Les principales délibérations du Conseil :

1 / Subvention « Dotation Politique de la Ville - DPV »
Éligible en 2019 à cette dotation réservée aux quartiers « Politique de la Ville », une subvention à hauteur de 35 986 € a été sollicité pour des travaux dans les écoles Porte de Bourgogne et Mansard. Unanimité.

2 / Cession de deux parcelles communales
Afin de faciliter la réalisation d’un projet économique d’une part et l’agrandissement d’un terrain privé d’autre part, le Conseil Municipal a approuvé ces deux ventes à l’unanimité pour un montant global de 20 000 €.

3 / Salle paroissiale ( Longwy Bas )
Le Conseil Municipal a autorisé à l’unanimité le maire de Longwy à signer le permis de démolir de cette ancienne bâtisse et intégré cette autorisation dans la délégation générale consentie au maire.
Interrogé sur le devenir de l’église Sainte Trinité de Longwy Bas, le maire de Longwy a précisé qu’aucune démolition n’est envisagée. Bien au contraire, une visite avec l’Architecte des Bâtiments de France a permis d’évoquer des pistes de réflexion.

4 / Promotions
Le Conseil Municipal a acté le taux de 100% pour les avancements en grade du Personnel Communal.

5 / Aide au premier et deuxième départ
Afin de favoriser le départ en vacances de jeunes enfants de familles défavorisés, le Conseil Municipal a voté, depuis plusieurs années, l’aide au premier départ afin de permettre à ces jeunes la découverte de vacances collectives en Centre de Loisirs avec Hébergement.
En 2018, la ville a élargi son champ d’action pour ces mêmes jeunes en leur offrant une seconde possibilité de partir : « l’Aide au second départ ».
En partenariat avec l’Association « Jeunesse en Plein Air », 19 places ont été réservées pour ces deux dispositifs. La participation financière de la commune s’élèvera à 80 € par enfant.

6 / Subventions exceptionnelles
Le Conseil Municipal a voté à l’unanimité trois subventions exceptionnelles :

▪️500 € à Pays Haut Handball pour les frais à engager pour la section « Hand adapté » dans le cadre des Rencontres Nationales « Handensemble » qui se déroulera dans la banlieue parisienne ;

▪️2 500 € pour participer aux frais de déplacements très importants consécutifs aux excellents résultats obtenus par le club lors des différents championnats ;

▪️10 000 € au Basket Club de Longwy qui doit faire face à une situation budgétaire très précaire.
Le débat qui a précédé ce vote a mis deux points en exergue :
la santé financière fragile du tissu associatif,
la crise du bénévolat qui se fait ressentir plus qu’avant.

7 / Don pour la reconstruction de Notre Dame de Paris
Le maire de Longwy a souhaité s’inscrire dans la démarche de solidarité après l’incendie survenu à Notre Dame de Paris dans la nuit du 15 au 16 avril. Pour ce faire, il a proposé un don de 5 000 € adressé à la Fondation du Patrimoine ( collectrice des dons ). Le Conseil Municipal, après débat, n’a pas souhaité s’engager dans cette voie.