TRAVAUX : FERMETURE DU VIADUC DE LA CHIERS

Dans le cadre de travaux de réfection des joints de chaussée le Viaduc de la Chiers sera fermé à la circulation du 𝗺𝗲𝗿𝗰𝗿𝗲𝗱𝗶 𝟭𝗲𝗿 𝗷𝘂𝗶𝗹𝗹𝗲𝘁 𝟮𝟬𝟮𝟬 à 𝟮𝟭𝗵 jusqu'au 𝗷𝗲𝘂𝗱𝗶 𝟮 𝗷𝘂𝗶𝗹𝗹𝗲𝘁 𝟮𝟬𝟮𝟬 à 𝟱𝗵.

Les usagers en provenance de Metz seront invités à sortir à l’échangeur de Mexy. Ils pourront reprendre la RN52 à hauteur de l’échangeur du Pulventeux.

Les usagers souhaitant prendre la direction de Metz devront sortir à l’échangeur du Pulventeux et pourront rejoindre la RN 52 à hauteur de l’échangeur de Mexy.

Pause Play
Pause Play
Distribution de masques – formulaire en ligne

La Municipalité a commandé auprès du Conseil Départemental 54 des masques en tissu certifiés AFNOR. Chaque Longovicien peut disposer gratuitement d’un masque...

Réouverture des écoles et de la crèche

Chère Longovicienne, cher Longovicien, Le Président de la République a décidé d’un déconfinement progressif et le Gouvernement a fait voter, par les députés, le plan...

Fonctionnement des services municipaux à compter du 12 mai

La Mairie est ouverte au public du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30. Afin de respecter les gestes barrière et les mesures de distanciation, un filtrage sera...

Formulaire de contact
Paiement
Vous êtes ici : L'actualité de la ville

Commande de masques : des réponses à vos interrogations

Actu du : 15-04-20  > Toutes les Actualités
Dans un post publié samedi 11 avril sur notre page relatant la commande par la ville de Longwy de masques en tissu réutilisable, vous avez été nombreux à nous faire part de vos interrogations.

Voici les réponses que nous pouvons y apporter à cet instant.

1/ A qui sont destinés ces masques ?
Seules les familles ( adultes et enfants ) résidant à Longwy ( ce que nous vérifierons ) seront les bénéficiaires de ces masques.

2/ Quand va-t-on pouvoir en disposer ?
Le Département, à l’initiative de cette action, a clos ses commandes mardi 14 avril à midi. À cet instant, nous ne connaissons pas encore le délai exact de livraison.

3/ Ces masques ont ils obtenus une certification de l’Etat ?
Rappelons que ces masques sont dits « barrière » car ils seront le complément indispensable au respect des gestes « barrière » qui demeureront en vigueur après le déconfinement. Ces masques, fabriqués en Meurthe et Moselle, sont agréés « Norme AFNOR ».

4/ Pourquoi un seul masque par personne ?
Ces masques sont réutilisables après lavage et la garantie est donnée dans le temps. De plus Chef de l’Etat a également indiqué, sans plus de précision, la possibilité de dotation d’un masque pour chaque français (e).

5/ Comment vont ils être distribués et dans quel lieu ?
Distribuer 15 000 masques avec les mesures de précaution nécessaires n’est pas chose simple. La collectivité y réfléchit car une telle décision ne peut se prendre à la légère. Naturellement, la collectivité communiquera cette information à toute la population.
Le lieu retenu ( ou les lieux ) dépendra de l’option de distribution choisie.

6/ Pourquoi ne pas en acheter pour les professionnels de santé ?
Nous ne sommes pas sur des masques dits « professionnels » qui ont d’autres caractéristiques. De plus, le réseau des professionnels de santé ( hôpitaux, médecins, infirmiers, pharmacies, ... ) est organisé autour de l’Agence Régionale de Santé en charge de l’approvisionnement.

7/ La ville ne pourrait elle pas acheter aussi des tests de dépistage ?
Cette prérogative ressort d’une mission régalienne de l’Etat qui va organiser cette action de masse comme l’a indiqué le Chef de l’Etat dans son allocution. L’intervention de la collectivité sur ce point spécifique ne pourrait s’envisager que sur demande expresse de l’Etat et dans des conditions précises.

8/ Devrons nous payer ces masques ?
Non, ils seront distribués gratuitement à tous les longoviciens (es) et pris sur le budget de fonctionnement de la collectivité.

9/ Comment pourrons nous les utiliser ?
Une notice explicative par famille sera remise lors de la distribution des masques. La collectivité invite chaque longovicien (ne) à s’y conformer et, pour celui ci comme pour d’autres, à ne pas les jeter sur la voie publique après utilisation.