Pause Play
Pause Play
Le Longwy Game Show est de retour !

Du 1er au 3 octobre, le Longwy Game Show revient pour mettre la culture geek à l'honneur ! Après le succès de l'édition 2019 qui avait vu plus des milliers de passionnés et...

2021 : Déploiement de la fibre

À ce stade, 30 % de la commune a déjà été fibré. Les travaux vont se poursuivre à rythme soutenu afin de permettre, dès cette année, une ouverture progressive par quartier...

...

Formulaire de contact
Paiement
Vous êtes ici : L'actualité de la ville

M. le Maire rencontre la Présidente d'Inten'Cité

Actu du : 24-10-20  > Toutes les Actualités
M. le Maire s'est entretenu avec la Présidente de l’Association des Commerçants de l’Agglomération de Longwy afin de dresser le bilan des diverses actions menées et d'évoquer les difficultés rencontrées par les commerçants suite à la mise en place du couvre-feu.

Un premier bilan a été tiré des diverses actions menées dans le cadre du plan de relance économique « Consommons Longwy » : bons écoles, bons cinéma, bons week end hôtels, ... Les deux responsables sont convenus d’une communication plus précise sous quelques jours. La Présidente a également indiqué que l’opération « bons d’achat 10 € » offerts par la ville de Longwy (au global 150 000 €) avait bien débuté avec plus de 13 000 € de bons dépensés dans les commerces longoviciens depuis le 1 octobre.

Mais la Présidente de l’Association a aussi exprimé « la colère et le désarroi des commerçants » après l’annonce, par le Gouvernement, du couvre-feu en Meurthe-et-Moselle et des décisions prises par le Préfet. « L’équilibre financier de nombreux commerces était déjà précaire même si certains commençaient difficilement à relever la tête. Cette mesure, inéquitable, va à nouveau les fragiliser. » ; et de souhaiter une intervention auprès de l’État.

Le maire Jean Marc FOURNEL a dit son soutien à l’ensemble des commerçants touchés par cette mesure au moment même où la ville a mis des moyens financiers importants en accompagnement de l’activité économique longovicienne (plan de 350 000 €). "Même si la santé publique nécessite une vigilance de tous les instants, j’entends ce cri de désespoir et vais solliciter le Préfet de Meurthe-et-Moselle » a conclu le premier magistrat qui a aussi élargi son propos à d’autres secteurs de la vie de la cité.